Un indispensable panorama raisonné

1975-2012, Scénographes en France ; diversité et mutations. Ouvrage collectif sous la direction de Luc Boucris et Marcel Freydefont. Avec Jean Chollet, Véronique Lemaire et Mahtab Mazlouman. Actes Sud, 270 pages, 28 euros.

C'est un panorama raisonné de la scénographie en France que nous offrent Jean-Luc Boucris et Marcel Freydefont en compagnie de Jean Chollet, Véronique Lemaire et Mahtab Mazlouman, tous éminents spécialistes de la question. Panorama raisonné car il ne s'agit par pour eux d'aligner des noms de scénographes, mais bel et bien de nous faire parcourir avec eux, l'évolution de cet « art » au fil des années, depuis les années 1975 jusqu'à nos jours. De ce point de vue, la préface signée Jean-Luc Boucris et Marcel Freydefont est tout à fait éclairante et sait prendre position sur certains points qui pourraient faire débat. Après avoir rappelé utilement que le terme de « dispositif scénique » est né dans les années cinquante remplaçant petit à petit le terme de « décor », il font œuvre utile en rappelant quelques évidences, comme celle qui consiste à rappeler que « la scénographie naît au théâtre », que le « scénographe intervient sur plusieurs scènes », sur la scène théâtrale donc, bien sûr, mais aussi sur celle qui consiste à concevoir salles de spectacles et lieux scéniques, etc. Voici donc le portrait de cinquante-deux scénographes, de générations et d'horizons différents, mais qui ont au moins un point commun : tous affirment désormais que « c'est la représentation qui accomplit l'espace », car tout le monde aura enfin compris que c'est l'espace qui au cœur de leur travail.

Cinquante-deux portraits donc auxquels s'ajoutent cent soixante-trois notices biographiques, le tout réparti en quatre segments chronologiques : les « défricheurs » de 1975 à 1985, avec André Acquart, Gilles Aillaud, René Allio, Michel Raffaelli, l' « envolée » de 1985 à 1995 dont font partie Gilone Brun, Jean-Paul Chambas, Alain Chambon, etc., un « enracinement » pour la période 1995-2005 regroupant Pierre Albert, Stéphane Braunschweig, Emmanuel Clolus, etc., et enfin les « nouvelles donnes » que représentent Aurélien Bory, Damien Caille-Perret, Marc Lainé, etc.

Un livre indispensable à un moment où, effets de mode aidant, bien des discours sur le sujet risquent de brouiller toute réflexion digne de ce nom.

Jean-Pierre Han

Le 15 octobre, à 19 h 30, aura lieu au Centre national du théâtre (134 rue legnedre, Paris 17e) une rencontre à propos de cet ouvrage. Réservation au 01 44 61 84 85.

admin