Un pur moment de bonheur

Festival d'Avignon Off

La Brique de et par Guy Alloucherie. Théâtre Présence Pasteur à 13 heures. Tél. : 04 32 74 18 54.

Loin de tout tapage médiatique Guy Alloucherie poursuit avec pugnacité depuis près de vingt ans (depuis 1997 exactement) un véritable travail de fond avec sa compagnie Heindrick Van der Zee (H.V.D.Z.) dans le Bassin minier du Nord-Pas-de-Calais. Une région qu'il connaît particulièrement bien puisqu'il y est né et y a vécu. C'est auprès des habitants de ce territoire à qui il consacre des « Veillées », dessinant des « Portraits », les saisissant au vol dans des « Instantanés », qu'il œuvre. Dans ses différentes réalisations deux éléments reviennent comme des leit motiv, le charbon et la brique, deux éléments essentiels qui lui sont familiers, qui ont « nourri » son quotidien d'enfant de mineur vivant dans un coron. Le Bassin minier du Nord-Pas-de-Calais a enfin, récemment, été inscrit au Patrimoine mondial de l'UNESCO. Guy Alloucherie dont la compagnie est basée sur le site 11/19, s'est donc tout naturellement considéré comme faisant partie de ce patrimoine… À partir de là il a bientôt imaginé une conférence-spectacle sur ou à partir de la brique (La Brique, en toute clarté) en déclinant ses multiples usages. Une déclinaison qui, l'air de rien, d'anecdote en anecdote, nous mène loin dans l'histoire, celle, familiale, du signataire et interprète du spectacle bien sûr, mais liée à celle de toute une région saisie dans un contexte particulier, celui de sa disparition. Et l'on oscille ainsi avec bonheur entre souvenirs, avec feuilletage de vieilles photos, et considérations sur la brique, l'emblème d'un monde révolu mais toujours présent au cœur (et au corps) du protagoniste. Brisée, la brique s'effrite est-il bien précisé… Ce que réalise Guy Alloucherie avec trois fois rien, « quatre planches et pas grand-chose » comme disait Roger Vitrac, ici une table, quatre chaises, un écran, quelques objets et accessoires… pas grand-chose en somme, est simplement remarquable d'autant qu'il a l'extrême pudeur de ne pas faire étalage de son savoir théâtral, aussi bien en tant que metteur en scène qu'en tant que comédien. Un comédien étonnant qui sait nous faire passer toute la gamme des émotions du rire aux larmes en n'oubliant jamais le fil de son propos. On retrouve dans le Bassin minier « des amas de briques, comme un passé qui ne veut pas s'en aller » nous dit et nous joue Alloucherie en homme de théâtre accompli.

Jean-Pierre Han

admin