Mise au point

Festival d'Avignon Off

Lilith de Hédi Tillette de Clermont-Tonnerre. Conception et jeu de Julie Recoing. Théâtre des Halles (Chapelle Sainte Claire) à 21 heures. Tél. : 04 32 76 24 51

Un brûlot féministe écrit par un… homme ! Voilà qui devrait donner un surcroît de crédibilité à l'argumentation signée Hédi Tillette de Clermont-Tonnerre, un jeune auteur qui, avec sa dizaine de pièces, a déjà fait ses preuves, même s'il est vrai qu'il a écrit son texte, Lilith, en étroite collaboration avec son interprète Julie Recoing, par ailleurs instigatrice du sujet sur le personnage éponyme. Cette collaboration se révèle détonante. Car Julie Recoing assume avec une belle autorité l'interprétation, ou plutôt le récit du personnage sulfureux de Lilith que l'on s'est évertué au fil des siècles à faire passer au second plan, tout juste après Eve, à l'affubler d'une mauvaise réputation, voire encore à la faire disparaître totalement de l'histoire de la création du monde et de l'humanité ! La première démonstration de Hédi Tillette de Clermont-Tonnerre consiste précisément, textes sacrés en référence, à mettre les choses au point sur ce chapitre. La revendication est d'autant plus convaincante que Julie Recoing possède un beau tempérament, sait jouer habilement de différents registres de jeu qu'elle maîtrise parfaitement, le tout ponctué de chansons qui sont autant de respirations (fortes) mises en musique par Étienne Barret et Geoffroy Palisse, présents sur scène. Ce n'est qu'après avoir obtenu gain de cause concernant la première revendication que pourront s'exprimer les autres exigences concernant l'égalité entre hommes et femmes, entre êtres humains de culture et de religions différentes, etc. Un combat qui est toujours d'actualité. Que cette première mise au point « biblique » se déroule dans une chapelle (Sainte Claire) ne fait qu'ajouter à son charme…

Jean-Pierre Han

admin