Un théâtre des origines

Battlefield d'après le Mahabharata et la pièce de Jean-Claude Carrière. Mise en scène de Peter Brook et Marie-Hélène Estienne. Théâtre des Bouffes du Nord à 20 h 30. Jusqu'au 17 octobre, puis tournée. 01 46 07 14 50

Tout a été dit sur Peter Brook dont la place dans l'histoire du théâtre est d'ores et déjà définitivement marquée. Pourtant à 90 ans, l'homme continue à créer et parvient encore et toujours à nous tenir, en dehors de toutes les modes, sous le charme de son talent. Avec l'aide de sa fidèle collaboratrice, Marie-Hélène Estienne il nous offre aujourd'hui un superbe spectacle, Battlefield (champ – ou pourrait presque dire chant – de bataille) d'après le Mahabharata et le texte qu'en a tiré Jean-Claude Carrière, autre fidèle compagnon d'aventure. On se souvient que la version intégrale d'une dizaine d'heures du Mahabharata avait inauguré la carrière de Boulbon au Festival d'Avignon, il y a trente ans, en 1985. Le spectacle est devenu mythique. Peter Brook y est revenu une première fois avec une version filmée de l'ensemble, il y revient à nouveau cette fois-ci, mais dans une version abrégée d'une heure quinze. Une belle constance qui prouve à quel point l'épopée hindoue lui tient à cœur, non seulement par la philosophie qu'elle développe et qui est sienne à travers les grands mythes fondateurs de notre civilisation, mais aussi parce qu'il y trouve tous les éléments lui permettant de la mettre théâtralement au jour selon ses propres préceptes. Des vingt-cinq comédiens sans compter les enfants et les musiciens, ils ne sont plus que cinq sur le plateau nu des Bouffes du Nord, quatre comédiens qu'accompagne un musicien, pour interpréter tous les personnages de l'épopée qui décrit la guerre qui déchire une même famille, celle des Bharata. Battlefield, c'est bien le champ de bataille sur lequel gisent des millions de morts, mais c'est aussi et surtout le champ sur lequel la nouvelle royauté va devoir s'établir, en dehors de tout conflit armé cette fois-ci. C'est d'un autre combat dont il s'agit ; un combat pour la vie. C'est bien en fait, et paradoxalement, d'une leçon de vie dont il est question dans ce spectacle, une leçon de vie doublée d'une magistrale leçon de théâtre. À chaque nouveau spectacle de Peter Brook on se dit que c'est donc cela le théâtre, cette chose si simple, des acteurs sur un plateau nu nous contant des histoires qui nous renvoient aux fondements de notre vie en société. Les acteurs de Battlefield ont pour noms Carole Karemera, Jared McNeill, Ery Nzaramba et Sean O’Callaghan ; ils savent tout faire, apparemment dans la plus grande des simplicités. En réalité ils maîtrisent leur art jusqu'au bout des ongles. D'eux émane une authentique beauté. Présent sur scène le musicien Toshi Tsuchitori ponctue et commente musicalement leur jeu tout en finesse.

Jean-Pierre Han

admin