Polar politique en Corée

'' L'Empire des lumières'' de Kim Young-ha. Mise en scène d'Arthur Nauzyciel. Du 5 au 10 décembre à la MC 93-Bobigny. Tél. : 01 41 60 72 72.

Nouveau directeur du Théâtre national de Bretagne, et par voix de conséquence du Festival Mettre en scène désormais baptisé plus simplement Festival TNB, un festival totalement repensé, Arthur Nauzyciel propose à son nouveau public durant cette session un spectacle qu'il a créé en Corée du sud en mars 2016, L'Empire des lumières d'après le roman de Kim Young-ha, un des écrivains les plus en vue aussi bien dans son pays qu'au plan international. Rien là de véritablement surprenant si l'on veut bien considérer qu'Arthur Nauzyciel œuvre beaucoup à l'étranger, notamment aux États-Unis où il intervient régulièrement, mais aussi en Islande, en Norvège, en Slovénie, en Chine ou au Japon… C'est bel et bien un spectacle coréen que nous propose Arthur Nauzyciel même si, en compagnie de Valérie Mréjen, il n'a pas hésité à apporter des modifications au texte de Kim Young-ha qui en était d'accord, mais en n'essayant jamais d'occidentaliser le propos. C'est bien de la réalité de la Corée déchirée entre le nord et le sud dont il est question ici. Il a même demandé aux comédiens – l'idée est pertinente – de nourrir leurs rôles d'histoires et de souvenirs d'enfance personnels liés à la scission de leur pays. C'est pour ainsi dire une agencement théâtral particulier sinon original qu'il invente alors qu'il était confronté à la question de savoir comment gérer les différentes temporalités évoquées dans le roman. Avec son scénographe Riccardo Hernandez il a opté pour ce qui semble être un espace neutre autorisant toutes les interprétations possibles au fil de la représentation. Avec une table à jardin sur laquelle sont posés des micros (nous serions ainsi dans un station de radio) autour de laquelle sont assis les interprètes qui se lèveront le moment voulu pour jouer, un simple canapé à cour, et surtout deux pans de murs gris qui serviront d'écrans géants aux vidéos projetées, l'espace ainsi créé offre une liberté d'action totale au metteur en scène, ce dont celui-ci ne se prive pas avec beaucoup de finesse et de tact. C'est dans ce décor, celui de la Corée et de Séoul (apparaissant au début comme une ville-fantôme avec ses grattes-ciels et ses autoroutes) dans lequel nous plongent les films projetés, que se déroule un véritable roman d'espionnage mettant au jour l'insupportable partition coréenne entre deux pôles antinomiques, ennemis. La focale est braquée sur un couple comme il en existe tant à Séoul comme ailleurs. Anonyme parmi les anonymes ou sans histoire (apparente). Jusqu'au jour où le mari – fascinant et troublant Ji Hyun-Jun bien connu en Corée – reçoit l'ordre de retourner dans son pays d'origine, la Corée du Nord. C'est en effet un espion infiltré dans le Sud il y a près d'une vingtaine d'années au moment des vastes manifestations étudiantes contre la dictature militaire et qui connaîtront des répressions terribles. Là Kim Kiyeong s'est marié, a vécu la vie de ses vrais-faux (et ces mots ont ici une étrange connotation) compatriotes, et a fini par être lui-même imprégné par sa nouvelle vie, adorant les sushi, la bière Heineken, les films de Sam Peckinpah et de Wim Wenders…, bref tout ce qu'il est sensé détester et combattre. Qu'est-il devenu, qui est-il aujourd'hui, il ne le sait plus très bien. La seule réalité, et encore, c'est qu'il a maintenant 24 heures pour accomplir la rupture, qu'il annonce à sa femme, Jang Mari (l'actrice Moon So-ri dégage un charme inouï, véritable « lumière » sinon de l' « Empire », du moins de la représentation) et réintégrer son pays. Alors tout bascule, et l'on assiste à une scène de rupture et/ou d'amour désormais impossible extraordinaire. Par touches successives, Nauzyciel dans son attentive et discrète gestion de la représentation nous a amené à ce point d'intense émotion avec cette équipe de comédiens qui marchent tous d'un même pas et en parvenant à marier l'intime à l'universel, à l'Histoire. Une réussite.

Jean-Pierre Han

admin